Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface
Article dans une revue

Aristos Hellenôn : succès sportif et identité grecque dans la Grèce romaine

Résumé : Une inscription honorifique qui date de la fin du iie siècle apr. J.-C. loue Publius Aelius Damokratidas, un notable de Sparte, à la fois pour ses qualités civiques, pour sa loyauté à l’empereur romain et pour ses succès sportifs, comme l’indique l’expression aristos Hellenôn. Cette combinaison de qualités, quelque peu surprenante, est mon point de départ pour discuter le rôle de l’athlétisme traditionnel dans la construction de l’identité grecque sous l’Empire. Je démontre que les occurrences fréquentes de titres tels que « Le meilleur des Grecs » se comprennent davantage quand on les replace dans le contexte de la romanisation du monde grec. Pour être aristos Hellenôn, il ne fallait pas seulement être un champion, mais aussi se comporter comme un « supporter » de Rome. De fait, l’athlétisme grec était une façon grecque de faire le Romain.
Liste complète des métadonnées

https://shs.hal.science/halshs-02086067
Contributeur : Agnès Tapin Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 1 avril 2019 - 10:14:56
Dernière modification le : jeudi 23 juin 2022 - 13:35:30

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Onno Van Nijf. Aristos Hellenôn : succès sportif et identité grecque dans la Grèce romaine. Mètis - Anthropologie des mondes grecs anciens, 2005, Dossier : Et si les Romains avaient inventé la Grèce?, N.S.3, pp.271-294. ⟨10.4000/books.editionsehess.2159⟩. ⟨halshs-02086067⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29