La divination à l’époque tardive - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Mètis - Anthropologie des mondes grecs anciens Année : 2007

La divination à l’époque tardive

Résumé

Cet article cherche à mettre en évidence un processus méconnu de l’Antiquité tardive : la « romanisation » des diverses formes de divination. En effet, ce sont les pratiques romaines de la divination, c’est-à-dire dénuées de dimension prospective, qui parvinrent à survivre le plus tardivement. Ce n’est pas dire que les enquêtes prospectives comme l’astrologie disparurent. Elles se sécularisèrent en perdant tout caractère proprement « divin ».

Dates et versions

halshs-02086339 , version 1 (01-04-2019)

Identifiants

Citer

Christophe Goddard. La divination à l’époque tardive : Un exemple ultime du processus de romanisation (IVe-VIe siècles apr. J.-C.). Mètis - Anthropologie des mondes grecs anciens, 2007, N.S.5, pp.267-290. ⟨10.4000/books.editionsehess.2239⟩. ⟨halshs-02086339⟩

Collections

URCA REVUEMETIS
44 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More