Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface
Article dans une revue

La production « athénienne » du Peintre de Sappho, entre création et routine

Résumé : La mise à jour de la liste des vases attribués au Peintre de Sappho provenant d’Athènes ou de l’Attique montre que la région représente environ 40 % des provenances connues pour cet artisan. La typologie est un critère essentiel car, outre la dizaine de lécythes attestés, ce marché concerne la totalité de ses vases rituels et funéraires, produits à l’attention de la population locale. Des images les plus convenues aux plus exceptionnelles témoignent de la diversité des goûts des clients et de la compétence de l’artisan. L’étude des contextes d’usage (tombes et sanctuaires), associée à celle du savoir-faire du peintre permet enfin d’envisager d’autres arguments que celui de l’originalité des images pour évaluer l’implication de la clientèle dans le processus de fabrication des offrandes. Si la présence de noms propres sur les plaques funéraires est depuis longtemps interprétée comme la preuve d’une commande, la combinaison inhabituelle entre un contexte, une forme et une iconographie constitue un nouvel indice que les études devront davantage envisager.
Liste complète des métadonnées

https://shs.hal.science/halshs-02100159
Contributeur : Agnès Tapin Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 15 avril 2019 - 15:55:30
Dernière modification le : jeudi 23 juin 2022 - 13:35:35

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Cécile Jubier-Galinier. La production « athénienne » du Peintre de Sappho, entre création et routine. Mètis - Anthropologie des mondes grecs anciens, 2014, Dossier : Des vases pour les Athéniens, N.S.12, pp.163-188. ⟨10.4000/books.editionsehess.3182⟩. ⟨halshs-02100159⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

56