Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface
Article dans une revue

Causalité et responsabilité dans le droit de la Grèce ancienne

Résumé : Cet article s’interroge sur l’usage et la signification des termes aitios et aitia dans les sources juridiques grecques du point de vue de la causalité dans ses rapports avec l’attribution de responsabilité. La première partie s’occupe des rapports entre causalité directe et causalité indirecte, surtout à la lumière de l’œuvre de Dieter Nörr. Dans la deuxième partie sont présentés deux cas d’espèce qui nous montrent comment est surgie en Grèce la notion juridique de cause : il s’agit de deux textes provenant de la Crète du début du Ve siècle. Le premier est un passage du Code de Gortyne qui se réfère à la responsabilité du mari en cas de divorce. Le deuxième est une clause du traité entre Gortyne et Rhittenia où l’on retrouve pour la première fois la locution aitias aitiasasthai, qui reviendra dans certains passages des plaidoyers attiques pour désigner l’accusé en tant que personne qui est la cause et en même temps le responsable du dommage subi par l’accusateur.
Liste complète des métadonnées

https://shs.hal.science/halshs-02111514
Contributeur : Agnès Tapin Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : vendredi 26 avril 2019 - 09:57:42
Dernière modification le : lundi 28 novembre 2022 - 17:22:06

Identifiants

Collections

Citation

Alberto Maffi. Causalité et responsabilité dans le droit de la Grèce ancienne. Mètis - Anthropologie des mondes grecs anciens, 2015, Dossier : Aitia. Causalité juridique, causalité philosophique, N.S.13, pp.11-21. ⟨10.4000/books.editionsehess.3278⟩. ⟨halshs-02111514⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

45