Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface
Article dans une revue

De l’aitios juridique à l’aitia platonicienne : quelques suggestions

Résumé : Cet article revient sur la répartition des rôles entre les Rois et les Éphètes au début de la loi de Dracon sur l’homicide par le biais du sens à donner à aitios. Dans « le fait d’être aitios », cette loi procédurale met en lumière le schème sémantique de « l’implication dans ». L’enquête passe alors à la tragédie en cherchant à montrer comment celle-ci crée différentes formes préfixées d’aitios/aitia qui lui permettent d’articuler les différentes relations des dieux et des hommes, notamment quand il est question d’homicide. Ainsi apparaissent de nouveaux sens comme « l’implication aux côtés de », « l’implication conjointe » et différentes façons de prendre part à un meurtre. Enfin, l’article suggère que la philosophie de Platon peut, au moins en partie, reposer sur une telle notion d’aitios/aitia quand elle élabore une notion de cause impliquant à la fois la combinaison et la hiérarchie entre les causes primaires et intelligentes, d’une part ; les causes secondaires ou auxiliaires, de l’autre.
Liste complète des métadonnées

https://shs.hal.science/halshs-02111569
Contributeur : Agnès Tapin Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : vendredi 26 avril 2019 - 10:05:52
Dernière modification le : jeudi 23 juin 2022 - 13:35:33

Identifiants

Collections

Citation

Catherine Darbo-Peschanski. De l’aitios juridique à l’aitia platonicienne : quelques suggestions. Mètis - Anthropologie des mondes grecs anciens, 2015, Dossier : Aitia. Causalité juridique, causalité philosophique, N.S.13, pp.23-43. ⟨10.4000/books.editionsehess.3288⟩. ⟨halshs-02111569⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29