Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation

De la transition vers le développement

Résumé : Cet article soutient que la transition est un changement des institutions pragmatiques orienté par l'action des entrepreneurs politiques qui cherchent à saisir une rente, autrement dit à modifier la structure de propriété. Il argue après Boettke que le système soviétique était une forme de néo-mercantilisme (2.1) et que la transition inverse est d'autant plus difficile que les réformateurs doivent négocier avec les anciens propriétaires pour modifier la structure de propriété (2.2). Il montre, ensuite, que la mise en place des institutions du marché ne suffit pas pour instituer un développement économique durable (3). Il soutient, en accord avec la théorie des processus de marché (3.1), que les institutions du marché sont une condition nécessaire mais pas suffisante du développement (3.2). Il met en évidence, à cette occasion, les facteurs psychologiques et culturels qui contribuent à inciter les agents à devenir des entrepreneurs. La transition vers l'économie de marché n'est pas, pour cette raison, qu'une transition institutionnelle (respect des droits de propriété). Elle est aussi un changement dans les mentalités.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00270456
Contributeur : François Facchini <>
Soumis le : vendredi 4 avril 2008 - 17:38:33
Dernière modification le : dimanche 19 janvier 2020 - 18:38:23

Identifiants

Collections

Citation

François Facchini. De la transition vers le développement. Reflets et Perspectives de la vie économique, De Boeck Université, 2005, 44 (3), pp.61 - 76. ⟨10.3917/rpve.443.0061⟩. ⟨hal-00270456⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

265