Morts violentes et lieux de mémoire. Les réparations faites à l'université de Paris à la fin du Moyen Âge

Résumé : Durant toute la période qui s'étend du XIIIe au XVe siècle, les maîtres et écoliers de l'université de Paris connaissent de nombreux conflits avec leur environnement urbain - bourgeois parisiens ou représentants de l'ordre - qui aboutissent parfois à la mort de certains d'entre eux. Ces morts violentes ne peuvent être passées sous silence par l'institution universitaire. Déshonorée dans ses privilèges, elle exige alors réparation et s'applique à transformer l'injure qui lui a été faite en motif de revendication ostentatoire de ses privilèges. De la mort violente subie, on passe à une mort violente instrumentalisée. Chapelles expiatoires et rituels judiciaires infamants imposés aux coupables ancrent dès lors, dans les mémoires et le paysage parisiens, le souvenir d'un honneur restauré.
Type de document :
Article dans une revue
Traverse. Revue d'Histoire/Zeitschrift für Geschichte, éditions Chronos, 2008, 2, pp.37-49. 〈10.5169/seals-99639〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-paris1.archives-ouvertes.fr/hal-00348424
Contributeur : Antoine Destemberg <>
Soumis le : vendredi 9 mai 2014 - 12:44:47
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:21
Document(s) archivé(s) le : samedi 9 août 2014 - 10:35:43

Fichier

2008_Destemberg_-_Morts_violen...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Antoine Destemberg. Morts violentes et lieux de mémoire. Les réparations faites à l'université de Paris à la fin du Moyen Âge. Traverse. Revue d'Histoire/Zeitschrift für Geschichte, éditions Chronos, 2008, 2, pp.37-49. 〈10.5169/seals-99639〉. 〈hal-00348424〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

322

Téléchargements de fichiers

410