Périurbanisation et accentuation des logiques ségrégatives en Île-de-France

Résumé : Depuis la fin des années 1960, la construction de pavillons en accession à la propriété a constitué une des formes principales de la croissance de la métropole parisienne. Elle s'accompagne d'un marquage social traduisant le désir des ménages de se constituer en communautés de pairs, leur refus de la mixité sociale. Ces mobilités centrifuges ont transformé la composition sociale des communes de l'agglomération d'où sont partis les ménages candidats aux implantations périurbaines : les grands ensembles d'habitat social ont ainsi été privés de leurs éléments les plus porteurs d'ascension sociale intergénérationnelle. De plus, on observe la reproduction de processus ségrégatifs autour des villes nouvelles.
Type de document :
Article dans une revue
Hérodote - Revue de géographie et de géopolitique, Elsevier Masson/La Découverte, 2006, 3ème trimestre 2006 (122), pp.198-211
Liste complète des métadonnées

https://hal-paris1.archives-ouvertes.fr/hal-00447959
Contributeur : Martine Berger <>
Soumis le : dimanche 17 janvier 2010 - 18:55:33
Dernière modification le : mardi 23 janvier 2018 - 12:54:05
Document(s) archivé(s) le : jeudi 17 juin 2010 - 20:55:13

Fichier

HER_122_0198.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-00447959, version 1

Citation

Martine Berger. Périurbanisation et accentuation des logiques ségrégatives en Île-de-France. Hérodote - Revue de géographie et de géopolitique, Elsevier Masson/La Découverte, 2006, 3ème trimestre 2006 (122), pp.198-211. 〈hal-00447959〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

274

Téléchargements de fichiers

439