Fiction et construction de concepts

Résumé : "Notre but est d'interroger le rapport entre fiction et concept à partir d'un cas particulier, celui de l'utopie, du moins telle que Robert Musil la définit dans son roman, L'Homme sans qualités. Au §61, après avoir décrit ce que serait une vie exacte, il continue ainsi : " On objectera que c'est là pure utopie ! C'en est une, bien entendu. Une utopie, c'est à peu près l'équivalent d'une possibilité ; qu'une possibilité ne soit pas réalité signifie simplement que les circonstances dans lesquelles elle se trouve provisoirement impliquée l'en empêchent, car autrement, elle ne serait qu'une impossibilité ; qu'on la détache maintenant de son contexte et qu'on la développe, elle devient une utopie. Le processus est le même lorsqu'un chercheur observe une modification dans l'un des éléments d'un phénomène complexe, et en tire ses conséquences personnelles ; l'utopie est une expérience dans laquelle on observe la modification possible d'un élément et les conséquences que cette modification entraînerait dans ce phénomène complexe que nous appelons la vie ". Pour ce qui nous concerne, la question est la suivante : qu'en est-il de l'articulation entre fiction et concept dans ce qui est présenté comme une expérimentation dans laquelle on observe une modification possible et ses conséquences sur la vie ?
Type de document :
Article dans une revue
Klesis - Revue philosophique, Klesis, 2012, pp.69-80
Liste complète des métadonnées

https://hal-paris1.archives-ouvertes.fr/hal-00766869
Contributeur : Pierre Fasula <>
Soumis le : mercredi 19 décembre 2012 - 10:50:05
Dernière modification le : mercredi 19 décembre 2012 - 10:50:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-00766869, version 1

Collections

Citation

Pierre Fasula. Fiction et construction de concepts. Klesis - Revue philosophique, Klesis, 2012, pp.69-80. 〈hal-00766869〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

126