La critique du "corps de signification" chez Musil et Wittgenstein

Résumé : "Le roman de Musil, L'Homme sans qualités, aborde le thème de la signification à plusieurs reprises, non pas seulement au détour d'un dialogue ou d'une action, mais assez souvent de manière frontale, principalement dans les réflexions d'Ulrich, le personnage principal. On pourrait dire qu'il y a deux raisons au développement de ses réflexions. D'une part, cela lui permet de critiquer le non-sens des discours qu'il peut entendre dans le cadre de l'Action parallèle, notamment dans le 1er tome. Cette réunion d'artistes, d'intellectuels et de savants, a en effet pour but de trouver une " grande idée " pour fêter les 70 ans de règne de l'Empereur. Mais à défaut d'en trouver une, ce qui s'impose, ce sont des expressions comme " l'Autriche universelle ", " la vraie Autriche ", " Capital-culture ", qui sont censées exprimer des vérités profondes mais auxquelles les organisateurs n'arrivent pourtant jamais à donner sens. Les réflexions d'Ulrich sur la signification servent donc en partie à critiquer le sublime supposé de certaines significations. D'autre part, sur un versant plus positif, elles sont le préalable à une réflexion d'ordre éthique, principalement dans le 2e tome. A la vie mécanique, dans laquelle les actions et les événements s'enchaînent sans raison particulière, Ulrich oppose l'utopie d'une vie motivée, dont les actions et les événements auraient des motifs et dont on pourrait reconnaître le motif, c'est-à-dire une vie dans laquelle tout serait significatif, à la fois de l'ordre du sens et de la valeur. Ulrich s'interroge alors d'une manière très simple sur ce que veulent dire " avoir une signification " et " être significatif ". Le point qui m'intéressera dans ces réflexions, c'est l'évaluation de leur parenté avec celles de Wittgenstein. Et ce, autour de quelques questions centrales concernant le thème général de la signification : 1/ quel est le rapport entre concept et signification, dans la mesure où l'on caractérise souvent le premier par son univocité et la seconde, parfois, par sa plurivocité ? 2/ Quelle critique peut-on faire exactement de l'idée qu'il y a comme des noyaux de signification ? 3/ Comment rendre au mieux les différentes significations de " signification " ?"
Type de document :
Communication dans un congrès
La critique du "corps de signification" chez Musil et Wittgenstein, Feb 2011, Paris, France
Liste complète des métadonnées

https://hal-paris1.archives-ouvertes.fr/hal-00766911
Contributeur : Pierre Fasula <>
Soumis le : mercredi 19 décembre 2012 - 11:14:56
Dernière modification le : mercredi 19 décembre 2012 - 11:29:15

Identifiants

  • HAL Id : hal-00766911, version 1

Collections

Citation

Pierre Fasula. La critique du "corps de signification" chez Musil et Wittgenstein. La critique du "corps de signification" chez Musil et Wittgenstein, Feb 2011, Paris, France. 〈hal-00766911〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

176