Préjugé de couleur, esclavage et citoyennetés dans les colonies françaises (1789-1848)

Résumé : L’un des enjeux de la Révolution française est la définition du périmètre de la citoyenneté dans le corps social. Les particularités des sociétés coloniales sont un défi aux différentes assemblées chargées de légiférer sur les droits du citoyen. L’objectif de cet article est de montrer de quelle manière les différents acteurs de la Révolution vont s’emparer et traiter la question de la citoyenneté dans les colonies de 1789 à 1848. L’obtention d’une députation par les représentants des riches planteurs à Paris, révèle la puissance de leur groupe de pression. Le contexte révolutionnaire mêlé à la concurrence sociale et l’idéologie raciste fixiste naissante expliquent la violence avec laquelle la citoyenneté des libres de couleur est combattue. L’obtention de la citoyenneté active par les gens de couleur libres s’explique par leur mobilisation armée à Saint-Domingue, l’arrivée au pouvoir des philanthropes à Paris et la volonté de s’assurer un allié pour vaincre la révolte des esclaves d’août 1791. Le contexte de guerre civile et internationale transforme des esclaves, déjà massivement armés en citoyens. Il y a dans la législation du Directoire, volonté de permettre les mêmes modalités d’accès à la citoyenneté sur le territoire européen et dans l’outre-mer. A l’inverse, le Consulat place les colonies dans un régime de spécificité législative et remet en cause la citoyenneté des hommes de couleur en 1802. Cette citoyenneté n’est rétablit qu’en 1833 pour les hommes libres et est étendue aux esclaves en 1848, à la suite de deux nouvelles révolutions.
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01620582
Contributeur : Alexis Darbon <>
Soumis le : vendredi 20 octobre 2017 - 17:11:00
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:08

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Frédéric Régent. Préjugé de couleur, esclavage et citoyennetés dans les colonies françaises (1789-1848). La Révolution française - Cahiers de l’Institut d’histoire de la Révolution française, Institut d'Histoire de la Révolution française, 2015, Citoyenneté, république, démocratie dans la France de la Révolution, ⟨10.4000/lrf.1403⟩. ⟨hal-01620582⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

151