Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les Celtes. Résumé des sources et réflexion sur la question identitaire

Résumé : Les sources littéraires La plus ancienne mention des Celtes d a te du Ve siècle av. J.-C. e t a pour auteur Hérodote. Eh substance, l'Istros (le Danube) prend sa source aux pays des Celtes e t d e la ville d e Pyrènè, coule à travers l'Europe qu'il coupe par le milieu ; les Celtes sont voisins des Kynèsioi qui sont à l'occident le dernier peuple d e l'Europe. Elle véhicule une grosse ambiguïté, com m e les autres sources anciennes, dont Eschyle (-525 à-456) cité par Pline. Elle confond, en effet, l'Espagne e t la zone nord-alpine. Le Périple d e la Méditerranée, dit d e Skylax ou pseudo-Skylax (auteur inconnu du milieu du IVe siècle av. J.-C.), se m ontre plus en a c c o rd a v e c la géographie : • Emporion (Ampurias), ville d'Ibérie, est une colonie des Massaliotes. • Les Ligués su c c è d e n t plus au nord aux Ibères, jusqu'au Rhône. • Les Ligués o c c u p e n t la c ô te du Rhône, dans la région d e Massalia. • Les Celtes ont envahi le fond du golfe Adriatique ; après eux, viennent les Vénètes. Polybe (d e vers-200 à-120), qui a v o y a g é dans les Alpes, en Espagne et dans le sud d e la France, se révèle aussi précis, tout en mentionnant les modifications survenues entre le milieu du IVe siècle av. J.-C. e t son é p o q u e : • Les Pyrénées form ent la frontière entre les Ibères e t les Celtes d e Gaule. • Les Celtes o c c u p e n t les côtes m éditerranéennes entre le fleuve Narbôn (Aude) e t les Pyrénées. • La Gaule est a p p e lé e Keltia, e t distinguée d e l'Italie e t d e la Ligurie. • 1 n'y a pas d e Gaulois sur les côtes d e l'Espagne jusqu'à G ades (Cadix). Varron (d e-116 à-27), cité par Pline, dit que des Celtes ont envahi l'Espagne, sans préciser la date. Au total, deux catégories d e sources (Duval 1971) se distinguent : • Les plus anciennes, confuses, peu fiables, expriment la vision des Grecs : le nord-est d e l'Europe est o c c u p é par les Scythes, e t le nord-ouest par les Celtes. Dès lors, tous les « barbares » d e l'hinterland nord-occidental ne pouvaient être que celtes (une confusion analogue a fait nom m er indiens les indigènes d'Amérique). • Les autres, plus récentes, s'appuient sur des observations directes et peuvent souvent être vérifiées par d'au tres voies, dont l'archéologie, qui perm ettent d'identifier com m e celtes les porteurs d e la culture archéologique dite d e La Tène (Kruta, e t alii 1978). Les groupes humains appelés Celtes, qui ont envahi le nord d e l'Italie au IVe siècle av. J.-C., portent le m ê m e équipem ent que ceux qui vivent dans la zone nord-alpine (observation identique pour les groupes qui sont venus s'établir sur les côtes languedociennes au llle siècle av. J.-C). Ansi, le term e « celte » désigne-t-il a v e c certitude le com plexe culturel drt laténien au début du IVe siècle av. J.-C.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [8 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02075166
Contributeur : Umr7041 Arscan <>
Soumis le : mardi 9 avril 2019 - 10:47:40
Dernière modification le : vendredi 13 mars 2020 - 01:12:16

Fichier

Cahier des thèmes_ArScAn_01 ...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02075166, version 1

Citation

Patrice Brun. Les Celtes. Résumé des sources et réflexion sur la question identitaire. Cahier des thèmes transversaux ArScAn, CNRS - UMR 7041 (Archéologie et Sciences de l'Antiquité - ArScAn), 2001, pp.169-172. ⟨hal-02075166⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

24

Téléchargements de fichiers

27