Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le Mau interdit aux Samoa occidentales, ou la clandestinité ostentatoire (1930-1936)

Résumé : En janvier 1930, le gouvernement néo-zélandais déclare illégal dans sa colonie des Samoa occidentales le Mau, un mouvement anticolonial regroupant une large majorité de la population océanienne et dont les activités paralysait le bon fonctionnement de ce mandat de la Société des Nations. L'armée arrête ses principaux leaders ; après quelques semaines, le gouvernement se félicite d'avoir écrasé cette rébellion persistante. Le Mau n'est cependant en rien éradiqué : si les Samoans n'arborent plus ouvertement les signes du mouvement dans la capitale Apia, principal centre de population européenne de la colonie, la résistance civique et économique se poursuit aussi forte que durant la décennie précédente, avec le soutien passif de certains Européens. Le mouvement peut se passer de leaders, tant ses méthodes étaient entrées dans les mœurs. La faible maîtrise par les colonisateurs de la langue et des coutumes autochtones permet par ailleurs au Mau de poursuivre son action aussi discrètement aux yeux néo-zélandais qu’ostensiblement aux yeux samoans. L'administration néo-zélandaise ne pouvant arrêter tous les Samoans restant proches du mouvement, elle se contente dans un certain déni de répéter dans ses rapports officiels que le Mau décline, tout en continuant à réprimer les rares personnes continuant à le défendre publiquement en anglais—Nelson poursuit profite ainsi d'un nouveau procès pour populariser sa cause en Nouvelle-Zélande, notamment auprès de l'opposition travailliste. L'arrivée de celle-ci au pouvoir fin 1935 conduit à une normalisation très rapide des rapports entre le Mau et l'administration. Contraint à une clandestinité plus ou moins complète entre 1930 et 1936, le Mau est, malgré les interdictions, les arrestations et les perquisitions, parvenu à conserver son unité, sa puissance et sa force de mobilisation. L'administration coloniale n'est en effet jamais parvenue à percevoir les nombreux éléments démontrant sa vivacité, particulièrement hors d'Apia — pour les Samoans, le Mau était omniprésent, et sa clandestinité assumée ne faisait que renforcer son attrait et sa légitimité.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal-paris1.archives-ouvertes.fr/hal-03045219
Contributor : Gwendal Rannou Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, December 7, 2020 - 10:41:57 PM
Last modification on : Wednesday, October 20, 2021 - 3:19:38 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03045219, version 1

Citation

Gwendal Rannou. Le Mau interdit aux Samoa occidentales, ou la clandestinité ostentatoire (1930-1936). Virigile Cirefice, Grégoire Le Quang et Charles Riondet. La Part de l'ombre : Histoire de la clandestinité politique au XXe siècle, Champ Vallon, pp.65-79, 2019, Époques, 9791026708322. ⟨hal-03045219⟩

Share

Metrics

Record views

45