Le ressenti des enseignants-chercheurs : un conflit de valeurs - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Gestion et management public [2012-...] Year : 2013

Le ressenti des enseignants-chercheurs : un conflit de valeurs

(1, 2) , (1, 2) , (3, 4) , (5, 6)
1
2
3
4
5
6

Abstract

This article deals with the perceptions of scholars in French Universities. It provides a mapping of teachers and researchers in terms of job satisfaction and organizational commitment. It shows that they are generally satisfied with their job. Their pleasure at work is associated with the educational dimension of their profession, the attachment to the notion of public service, freedom, autonomy and the intellectual dimension of their business. They also express a strong commitment, mainly affective in their organization and their profession. Anyway, dissatisfaction is also expressed in terms of salary and career. Scholars indicate an increase of “bureaucratization” and a devaluation of educational tasks in the evaluation. A possible explanation of the dissatisfaction can be found in a conflict of values, between the values that have traditionally presided to the career of scholars and new values emerging from the current reform In French Universities, which are more focused on efficiency. The analysis is based on a quantitative study of 2028 respondents and the qualitative analysis of 696 more detailed textual responses.
Cet article s’intéresse au ressenti des enseignants chercheurs au sein des universités françaises. Il propose une cartographie des enseignants chercheurs en termes de satisfaction et d’implication. Il montre que ces derniers sont globalement satisfaits de leur métier. Leur plaisir au travail est associé à la dimension pédagogique de leur profession, à l’attachement à la notion de service public, à la liberté et à l’autonomie qu’ils ressentent et à la dimension intellectuelle de leur activité. Ils expriment également un fort attachement, principalement affectif, à leur institution et à leur profession. Quoi qu’il en soit, un malaise est également exprimé. Celui-ci concerne tout d’abord les rémunérations jugées trop faibles, ainsi que des conditions d’exercice du métier souvent difficiles. Ils signalent ensuite une surcharge de travail administratif et une dévalorisation des tâches pédagogiques dans l’évaluation. Une piste d’explication du mal-être peut être trouvée dans un conflit de valeurs entre des valeurs initiales qui avaient présidé au choix de carrière des enseignants chercheurs et les nouvelles valeurs qui émergent des réformes des universités, plus centrées sur l’efficacité et l’efficience. La réflexion s’appuie sur une étude empirique auprès d’un échantillon quantitatif de 2028 répondants et de l’analyse qualitative plus détaillée des réponses textuelles de 696 enseignants-chercheurs.
Not file

Dates and versions

hal-03894798 , version 1 (12-12-2022)

Identifiers

Cite

Carole Drucker-Godard, Thierry Fouque, Mathilde Gollety, Alice Le Flanchec. Le ressenti des enseignants-chercheurs : un conflit de valeurs. Gestion et management public [2012-..], 2013, Volume 1/n°4 (2), pp.4-22. ⟨10.3917/gmp.004.0004⟩. ⟨hal-03894798⟩
0 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More