Sartre contre Lefort. De quoi l’expérience prolétarienne est-elle le nom ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Rue Descartes Year : 2019

Sartre contre Lefort. De quoi l’expérience prolétarienne est-elle le nom ?

(1)
1

Abstract

Dans cet article prenant place dans un numéro de la revue Rue Descartes consacré à « Socialisme ou Barbarie » (coordonné par Claire Pagès), nous cherchons à restituer les enjeux essentiels du débat qui a opposé Sartre au jeune Claude Lefort entre 1952-54 et qui marquera durablement les deux protagonistes. La discussion porte sur la définition de la classe sociale (en particulier de la classe ouvrière), qu’ils essaient pourtant tous les deux de penser au travers d’une certaine articulation entre marxisme et phénoménologie qui puisse faire droit à la fois aux dimensions subjectives et objectives de l’appartenance de classe. Le différend porte quant à lui sur le statut à donner aux institutions de classe (syndicats, partis). Pour Lefort, celles-ci ne jouent tout au plus qu’un rôle négatif de frein à l’émancipation, le facteur décisif résidant dans ce qu’il appelle « l’expérience prolétarienne », qui renvoie à une forme de continuité subjective transindividuelle et transhistorique unissant les membres d’une classe sociale. Sartre refuse quant à lui ce qu’il voit comme une résurgence, chez Lefort, du concept hégélien d’esprit. Pour lui, il faut distinguer entre, d’une part le processus subjectivation par lequel les membres d’une classe intériorisent de normes de comportement et de perception du monde, et d’autre part, le processus par lequel les membres d’une classe prennent conscience de leur appartenance de classe et s’unissent dans une action commune. Or, la condition de possibilité d’une action commune réside, selon lui, dans l’existence d’institutions de classe opérant une unification pratique des individus. Le débat entre Sartre et Lefort a ainsi indissociablement une dimension théorique et politique – puisque de la conception de la classe sociale doit nécessairement découler une prise de position par rapport aux différentes institutions qui prétendent la représenter (syndicats, partis). Dans cet article, nous restituons précisément le contexte historique et social de cette polémique afin de mettre en lumière à la fois les éléments qui appartiennent à cette séquence passée de l’histoire intellectuelle et les éléments qui peuvent avoir aujourd’hui une certaine actualité pour penser le phénomène des classes sociales et pour définir le mode d’intervention possible des intellectuels.
Not file

Dates and versions

hal-03906290 , version 1 (19-12-2022)

Identifiers

Cite

Alexandre Feron. Sartre contre Lefort. De quoi l’expérience prolétarienne est-elle le nom ?. Rue Descartes, 2019, N°96 (2), pp.65-79. ⟨10.3917/rdes.096.0065⟩. ⟨hal-03906290⟩
0 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More