Exils de Pascale Casanova - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature Year : 2020

Exils de Pascale Casanova

(1, 2)
1
2

Abstract

The article offers a reading of Pascale Casanova's work and an account of her singular point of view and personality by following the motif of émigré and exiled writers in The World Republic of Letters. Their works provided a central raw material for the sociology of literature that she intended to found. Two literary possibilities for writer's exiles are identified: the differentiation, within the literary international, of a national tradition, or their integration into the avant-garde pole of world literature. Casanova shows that many writers with transnational trajectories have combined, at different times in their lives, these two strategies. She has replaced the conventional opposition between national and foreign literature with a proposition to discover how writers combine national and cosmopolitan traits. The lessons of the model she proposed go beyond literary and cultural studies and can be useful to all kinds of research on the transnational or the global.
L’article propose une lecture de l’œuvre de Pascale Casanova et un témoignage sur son point de vue singulier et sa personnalité en suivant le motif des écrivains émigrés et exilés dans La République mondiale des lettres. Leurs œuvres ont fourni une matière première centrale pour la sociologie de la littérature qu’elle entendait fonder. Elles offraient aussi une théorie spontanée de la république mondiale des lettres et de ses lois. Deux débouchés littéraires aux exils d’écrivain sont dégagés : la différenciation, au sein de l’internationale littéraire, d’une tradition nationale, d’une langue, d’un style d’écriture spécifique, ou bien, leur intégration au pôle d’avant-garde de la littérature mondiale. Casanova montre que beaucoup d’écrivains présentant des trajectoires transnationales ont combiné, parfois à différents moments de leur vie, des stratégies d’affirmation nationale et des visées, au contraire dé-nationalisantes, de contribution au patrimoine universel de la modernité littéraire. Casanova est ainsi parvenue à substituer à l’opposition convenue entre littérature nationale et littérature étrangère et au manichéisme du couple national/universel, un nuancier de figures d’écrivains combinant, à des degrés variables, des traits nationaux et des traits cosmopolites. Les leçons de son œuvre dépassent le cadre des études littéraires et culturelles et peuvent être utiles à tous les travaux sur le transnational et le global.

Dates and versions

hal-03941385 , version 1 (16-01-2023)

Licence

Attribution - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Laurent Jeanpierre. Exils de Pascale Casanova. COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature , 2020, 28, ⟨10.4000/contextes.9331⟩. ⟨hal-03941385⟩
0 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More