La sous-traitance comme moyen de subordination réelle de la force de travail

Résumé : La sous-traitance a connu un essor considérable depuis vingt ans en France. Ces pratiques ne sont pas une réponse à l'instabilité supposée croissante de l'environnement économique. Elles représentent surtout une nouvelle étape dans la subordination réelle de la force de travail au capital. La substitution d'une relation commerciale à du travail direct est utilisée pour contourner les protections instituées de haute lutte par le salariat. Au delà de l'éclatement formel du travailleur collectif, le capital garde son unité face au travail et sa maîtrise du procès de production. Il se hiérarchise encore davantage en introduisant de toute pièce une «contrainte de marché» destinée à produire une nouvelle discipline de la force de travail.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00266368
Contributeur : Bruno Tinel <>
Soumis le : vendredi 21 mars 2008 - 17:36:34
Dernière modification le : mardi 20 février 2018 - 12:04:01
Document(s) archivé(s) le : vendredi 25 novembre 2016 - 22:20:21

Fichier

Actuel_Marx_n_41_1sem_2007.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00266368, version 1

Collections

Citation

Bruno Tinel, Corinne Perraudin, Nadine Thevenot, Julie Valentin. La sous-traitance comme moyen de subordination réelle de la force de travail. Actuel Marx, Presses Universitaires de France, 2007, premier semestre (41), pp.153-164. ⟨halshs-00266368⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

420

Téléchargements de fichiers

867