Dieu, l'homme, la femme et le pouvoir. Les fondements de l'ordre social d'après le « Jeu d'Adam »

Résumé : Le « Jeu d'Adam » est le plus ancien drame liturgique entièrement en langue romane, mais dont les didascalies latines montrent qu'il était destiné à être mis en scène par des clercs pour être joué devant des laïcs. On peut donc considérer qu'il s'agit d'une forme de promotion d'un message à valeur édifiante. Or l'examen des didascalies et de la première scène du drame, concernant le mariage d'Adam et Ève, fait apparaître le recours à un système d'homologies binaires qui à la fois mettent en parallèle et appuient l'un à l'autre les rapports Dieu/hommes, clerc/laïc, seigneur/vassal, mari/femme, père/fille, aîné/cadet. Ceci contribue à la fois à constituer un modèle de l'ordre social, en tant que système cohérent de rapports sociaux, et à doter chacun de ceux-ci d'un caractère indispensable et légitime en raison de leur parallélisme avec le respect dû à Dieu.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00289562
Contributeur : Joseph Morsel <>
Soumis le : samedi 21 juin 2008 - 15:20:36
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:21
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 juin 2010 - 16:58:20

Fichier

Jeu_d_Adam_Parisse_.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00289562, version 1

Collections

Citation

Joseph Morsel. Dieu, l'homme, la femme et le pouvoir. Les fondements de l'ordre social d'après le « Jeu d'Adam ». Monique Goullet et alii. Retour aux sources. Textes, études et documents d'histoire médiévale offerts à Michel Parisse, Picard (Paris), pp.537-549, 2004. ⟨halshs-00289562⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

308

Téléchargements de fichiers

2454