Soziale Kategorisierung oder historische Phantasmagorie ? Erkundungen zum historischen Gebrauch von mittelalterlichen sozialen Kategorien

Résumé : CATÉGORISATION SOCIALE OU FANTASMAGORIE HISTORIQUE? RÉFLEXIONS SUR L'USAGE HISTORIEN DES CATÉGORIES SOCIALES MÉDIÉVALES
Le rapport entre les catégories sociales (que les médiévistes rencontrent en masse dans les documents) et la réalité sociale est un problème crucial dont la résolution, du point de vue de l'historien, reste actuellement hors d'atteinte, bien que la question de la réalité historique ait été plusieurs fois abordée (p. ex. lors des deux querelles de l'historisme). Pourtant, les autres sciences sociales proposent des instruments notionnels qui pourraient aider les historiens à le faire, comme p. ex. le concept sociologique de « non-conscience » (au-delà des subjectivités articulées dans l'action signalée par un document, celui-ci renvoie à des faits sociaux non conscients qui constituent la réalité sociale, en tant que seule réalité) ou le concept linguistico-sémantique de « discours » (la réalité sociale est accessible par le biais des usages linguistiques et discursifs, articulés pour leur part aux représentations sociales) ; tous conduisent à devoir prendre en considération l'efficience des représentations et catégories dans la réalité sociale. Pour montrer l'acuité du problème (mais sans prétendre le régler), on part de l'étude d'une taxinomie sociale originale tirée de chartes franconiennes, c'est-à-dire d'une énumération classificatoire de catégories censée renvoyer à tous les membres d'un macro-groupe, voire de la société dans son ensemble. Leur étude apparaît d'autant plus nécessaire que ces énumérations, quoique récurrentes, sont le plus souvent (sinon toujours) laissées de côté (elles sont considérées comme banales et/ou purement formelles), bien qu'elles fassent apparaître (ne serait-ce que par leur structure) certains caractères du système de représentations, grâce à quoi nous pouvons tenter de le mieux comprendre et, par conséquent, nous pouvons appréhender certaines modalités de reproductions des systèmes sociaux. Prendre au sérieux la logique des catégories mises en œuvre dans la société étudiée permet ainsi d'approcher un pan de la logique sociale, comme p. ex. ici de découvrir la possible absence – pour nous inconcevable et inattendue – d'un fonctionnement proprement hiérarchique dans une société qui pourtant connaissait des rapports de domination. Dans la mesure où les binarités rencontrées étaient en même temps des rapports de subordination, et où les binômes étaient souvent enchaînés ou clairement enchaînables, ils mettaient en œuvre un principe d'homologies qui articulait ensemble et de ce fait renforçait les différents rapports de domination binarisés, avec le binôme chair/esprit comme modèle de base à la légitimité difficilement contestable dans cette société.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00290478
Contributeur : Joseph Morsel <>
Soumis le : mercredi 25 juin 2008 - 15:10:31
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:21
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 mai 2010 - 22:50:16

Fichier

Kategorisierung.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00290478, version 1

Collections

Citation

Joseph Morsel. Soziale Kategorisierung oder historische Phantasmagorie ? Erkundungen zum historischen Gebrauch von mittelalterlichen sozialen Kategorien. Hans-Peter Baum, Rainer Leng, Joachim Schneider. Wirtschaft – Gesellschaft – Mentalitäten im Mittelalter. Festschrift zum 75. Geburtstag von Rolf Sprandel, Franz Steiner (Stuttgart), pp.211-237, 2006, Beiträge zur Wirtschafts- und Sozialgeschichte, 107. ⟨halshs-00290478⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

349

Téléchargements de fichiers

624