Philosophie, savoirs et vie publique sans connaissance et sans croyance

Résumé : Quelle estlaplaceactuelledudiscoursphilosophique dans la vie publique lorsque celui-cimobilise des savoirs déterminés?Lathèsequejem'efforceraidedéfendresera la suivante :ce problème est lié à la configuration préci- se de la division du travail de recherche à chaque époque, etnonàunehypothétiqueG nature)desdisciplines concernées.Or,à l'époquecontemporaine,la philoso- phie participe au processus d'émergencedes savoirs,et c'est en s'appuyantsur cette participation que les philo- sophes peuvent contribuer aux débats publics. Je présenterai des arguments en faveur de cette thèse en empruntant successivementdeux voies.Je m'interro- gerai d'abord sur la renégociation des frontières entre philosophie et sciences à une époque marquée par le recul d u n certain nombre de préjugés hérités, dans cer- tains cas, de conceptions scientistes trop étroites,et dans d'autrescas,de conceptions irrationaiistesde la philosophie. J'examinerai ensuite plus particulièrement le cas des savoirs politiques.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00791842
Contributeur : Emmanuel Picavet <>
Soumis le : jeudi 21 février 2013 - 14:01:50
Dernière modification le : dimanche 19 janvier 2020 - 18:38:13

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00791842, version 1

Citation

Emmanuel Picavet. Philosophie, savoirs et vie publique sans connaissance et sans croyance. 2004. ⟨halshs-00791842⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1996