La ville au Moyen Âge et à l’époque moderne : du lieu réticulaire au lieu territorial

Résumé : Les constats faits par certains géographes sur la fin de la ville et le nouveau règne de l'urbain, fondamentalement non territorial, font écho à ceux des médiévistes (archéologues et historiens) qui travaillent sur l'urbain réticulaire du début du Moyen Âge. Ces préoccupations, souvent partagées sans le savoir, permettent d'historiciser et de géographiciser le concept de ville. Fonctionnant au début du Moyen Âge à la manière d'un lieu réticulaire, la ville s'est ensuite cristallisée sous la forme d'un lieu territorial à partir du 14 e siècle, en combinant les caractéristiques de l'urbs et de la civitas. Ainsi érigé en un puissant modèle idéel, aujourd'hui encore capable de légitimer l'action, le plein développement de la ville (moderne) n'en reste pas moins une séquence historique et non un invariant de la condition humaine.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [32 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01096144
Contributeur : Hélène Noizet <>
Soumis le : mardi 16 décembre 2014 - 19:28:14
Dernière modification le : dimanche 19 janvier 2020 - 18:38:12
Archivage à long terme le : lundi 23 mars 2015 - 14:30:06

Fichier

Noizet_Ville_EspacesTemps.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01096144, version 1

Citation

Hélène Noizet. La ville au Moyen Âge et à l’époque moderne : du lieu réticulaire au lieu territorial. EspacesTemps.net, Association Espaces Temps.net, 2014, http://www.espacestemps.net/articles/la-ville-au-moyen-age-et-a-lepoque-moderne/. ⟨halshs-01096144⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

541

Téléchargements de fichiers

10000