L'intégration des zones inondables dans la gestion de l'eau et le développement de l'irrigation d'une vallée fluviale sahélienne. Le cas des terres de décrue de la moyenne vallée du Sénégal.

Résumé : Depuis la baisse de la ressource en eau dans les années 1970, la moyenne vallée du fleuve Sénégal est un espace en forte mutation socio-environnementale. Les politiques publiques ont régulé le fleuve à l’aide de deux barrages, Manantali et Diama, et font de la vallée une zone d’enjeux pour le développement de l’agriculture irriguée pour l’approvisionnement en riz. Face à cette situation les zones humides de la plaine inondable, les terres de décrue, sont oubliées des politiques de développement. L’objectif de la thèse est de 1) comprendre comment s’intègrent ces terres de décrue dans les changements socio-environnementaux et 2) définir leurs rôles actuels dans la réorganisation de l’espace de la moyenne vallée. Cet espace rural se caractérise par une utilisation traditionnelle des ressources en eau fluviale et des conditions socio-économiques particulières : une hiérarchie sociale forte autour de l’accès au foncier, un poids important de l’émigration et de densités de populations réparties le long d’une armature urbaine en structuration. Le travail s’appuie sur une étude du système socio-écologique de la plaine d’inondation de la moyenne vallée du fleuve Sénégal. La méthodologie comporte plusieurs volets : 1) L’analyse hydrologique, la cartographie par télédétection et un travail de terrain ont permis de déterminer l’emprise spatiale et la dynamique de submersion des terres de décrue dans un contexte de changements hydrologiques ; 2) L’analyse de la gouvernance de l’eau aux échelles du bassin-versant et locales a montré le désaccord existant entre les choix des politiques publiques et le système de ressource de la vallée. L’origine de la crue est aujourd’hui liée aux zones non-contrôlées par le barrage de Manantali, soit des zones de pluviométrie plus faible et irrégulière : l’incertitude sur la crue annuelle est croissante. Une seconde partie de la thèse a traité de la place des terres de décrue comme espaces de ressource au sein du système agraire et du système d’activité de la moyenne vallée du fleuve Sénégal. À travers plusieurs enquêtes de terrains, réalisées dans quatre terroirs villageois à partir d’entretiens semi-directifs, les fonctions économique, alimentaire et écologique assurées par les différentes unités agro-écologiques de la plaine inondable ont été mises en avant. L’intégration des activités liées aux terres de décrue dans les stratégies des ménages a également été analysé : sans être en concurrence avec le développement de l’irrigation, l’agriculture de décrue est un complément obligé pour les ménages les plus pauvres ou avec un accès limité aux parcelles irriguées. La mise en valeur des terres de décrue dépend également de plusieurs facteurs identifiés : leur valeur patrimoniale, la perception des services écosystémiques des populations et la marchandisation récente de certaines productions. Les dynamiques rurales se transforment avec l’irrigation et les terres de décrue, au lieu de disparaître comme le prévoyait les politiques, sont intégrées dans réorganisation du système socio-écologique de la moyenne vallée du Sénégal par le levier des populations et permettent une résilience générale du système.
Type de document :
Thèse
Géographie. Université Paris Diderot (Paris 7) Sorbonne Paris Cité, 2016. Français
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01494483
Contributeur : Laurent Bruckmann <>
Soumis le : mercredi 12 juillet 2017 - 19:22:12
Dernière modification le : samedi 15 juillet 2017 - 01:05:59

Identifiants

  • HAL Id : tel-01494483, version 2

Citation

Laurent Bruckmann. L'intégration des zones inondables dans la gestion de l'eau et le développement de l'irrigation d'une vallée fluviale sahélienne. Le cas des terres de décrue de la moyenne vallée du Sénégal.. Géographie. Université Paris Diderot (Paris 7) Sorbonne Paris Cité, 2016. Français. <tel-01494483v2>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

103

Téléchargements du document

46