Les atteintes à l'intégrité des personnes détenues imputables à l'Etat : contribution à la théorie des obligations conventionnelles européennes : l'exemple de la France

Résumé : Les conditions d'exécution de toute mesure privative de liberté sont déterminantes de son sens et de son efficacité en termes de réinsertion et lutte contre la récidive. La préservation de l'intégrité physique et psychique des personnes détenues constitue un facteur de légitimité indéniable de l'institution carcérale et de son rôle au sein d'une société démocratique. En vertu des articles 2 et 3 de la Convention européenne des droits de l'homme, qui protègent respectivement le droit à la vie et la prohibition des traitements inhumains et dégradants, la jurisprudence européenne a identifié une pluralité d'obligations mises à la charge des États. Les atteintes portées à l'intégrité des personnes détenues dans le cadre de la détention carcérale peuvent être directement imputable à l'État lorsqu'elles résultent du fonctionnement officiel de l'institution, en particulier des fouilles, des placements à l'isolement, des rotations de sécurité, ou des conditions de détention. Elles peuvent aussi lui être indirectement imputables, lorsque la défaillance étatique a permis ou toléré la réalisation d'un acte particulier violant ces droits absolus protégés. L'élaboration des critères d'imputation à l'État de ces atteintes au droit à l'intégrité des personnes détenues et les limites de la responsabilité étatique sont précisément déterminées par la définition et l'intensité des obligations européennes. Si la Cour de Strasbourg apparaît comme le premier facteur de la mutation du droit pénitentiaire et d'une protection renforcée des droits des personnes incarcérées, les lacunes de sa jurisprudence pourraient avoir des effets contradictoires et faire obstacle à l'élaboration d'une théorie cohérente et systématisée des obligations conventionnelles européennes.
Type de document :
Thèse
Droit. Université Panthéon-Sorbonne - Paris I, 2013. Français. 〈NNT : 2013PA010260〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01656923
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 6 décembre 2017 - 11:11:15
Dernière modification le : vendredi 15 décembre 2017 - 15:21:20

Fichier

SIMON.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01656923, version 1

Collections

Citation

Anne Simon. Les atteintes à l'intégrité des personnes détenues imputables à l'Etat : contribution à la théorie des obligations conventionnelles européennes : l'exemple de la France. Droit. Université Panthéon-Sorbonne - Paris I, 2013. Français. 〈NNT : 2013PA010260〉. 〈tel-01656923〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

34

Téléchargements de fichiers

10